On parle généralement d’accueil familial avec hébergement (par opposition à l’accueil de jour). Il existe différentes formes d’accueil familial, selon le but du placement:

  • placement d’urgence
  • placement de dépannage
  • placement en famille relais (d’une autre famille d’accueil ou d’un foyer)
  • placement à court, moyen ou long terme

Le placement en famille d’accueil est en principe limité dans le temps et le bien-fondé de la mesure est régulièrement réévalué par les personnes autour de l’enfant, ce qui le distingue clairement de l’adoption. L’accueil se présente par ailleurs fort différemment selon l’âge qu’a un enfant lors de son arrivée dans une famille.

On parle de placement au sein de la famille élargie lorsqu’un enfant dont les parents ne peuvent s’occuper est pris en charge par un autre membre de la famille, par exemple un oncle ou une grand-maman.

Dans le canton de Vaud, on distingue par ailleurs entre famille d’accueil à vocation cantonale et famille d’accueil à vocation régionale. Pour la seconde, l'agrément est facilité dès lors que la famille agit «simplement» comme famille relais, pour les week-ends et les vacances le plus souvent. Ces familles finissent parfois par s’engager davantage et par demander l'agrément cantonal. Les familles d’accueil sont défrayées selon un barème cantonal.

Dans certaines situations les services placeurs jugent que l’enfant placé a des besoins spécifiques qui nécessitent une prise en charge par une famille disposant d’une formation professionnelle en adéquation. Dans de tels cas, il y a une majoration du défraiement.