Vous souhaitez en savoir plus sur l’accueil familial? Vous trouverez ici quelques réponses succinctes.

Dis maman, c’est quoi une famille d’accueil ?

C’est une famille normale, ou parfois une maman ou un papa seul/e, qui accueille chez elle un ou plusieurs enfants qui ne sont pas les siens. Elle les élève avec ses propres enfants, si elle en a. Les enfants accueillis sont placés dans cette famille par le Service de Protection de la Jeunesse (SPJ). Parfois ce sont les vrais parents de l’enfant (qu’on appelle ses parents biologiques) qui ont demandé le placement de leur enfant. Mais plus souvent ce sont les services officiels qui ont décidé cette mesure parce qu’ils ont jugé que l’enfant ne pouvait pas s’épanouir suffisamment dans sa famille d’origine pour le moment. Du coup, on ne sait souvent pas pour combien de temps l’enfant va vivre dans la famille d’accueil.

Pourquoi, et comment, devient-on famille d’accueil ?

C’est un choix personnel de la famille qui peut avoir diverses motivations (solidarité, disponibilité, amour du prochain, etc.).

Les services placeurs sont quasi constamment à la recherche de nouvelles familles d’accueil. La famille qui souhaite accueillir un enfant prend donc contact avec le SPJ qui organise épisodiquement des séances d’information.

Au sein du SPJ, les placements familiaux sont gérés par un service appelé l’UPPEC, à savoir l’Unité de pilotage des prestations éducatives contractualisées. Si la famille confirme son intérêt, le SPJ lance la procédure d’agrément qui implique plusieurs entretiens avec des «chargé/es d’évaluation» chargés à évaluer l’aptitude de la famille pour cette tâche, en prenant en compte tous les éléments nécessaires, tels que par exemple un extrait du casier judiciaire, voire une attestation médicale. C’est un cheminement qui peut prendre quelques mois. Une fois agréée, la famille sera suivie par un/e chargé/e d’évaluation qui lui proposera une situation de placement en fonction des besoins des enfants ainsi qu’en fonction de différents critères (âge, aspects géographiques, médicaux, sociaux, etc.).

Il est vivement recommandé à la famille d’accueil de suivre la formation de base proposée par le SPJ (30 heures), ainsi que les journées de formation continue organisées deux fois par année.

Certaines familles décident de commencer par un « test » de l’accueil familial par l’intermédiaire de certains organismes caritatifs qui placent des enfants défavorisés durant les vacances. Certaines institutions traitent directement avec des familles relais qui accueillent les enfants durant les week-ends et les vacances sans exiger l’agrément préalable du SPJ. Cela débouche parfois sur un accueil ultérieur.