Première indemnisation pour un enfant placé de force en Thurgovie

 

Les enfants placés posent avec une photo d'eux devant le Palais fédéral en mars 2014. [Lukas Lehmann - Keystone]

Pour la première fois en Suisse, une personne placée de force durant son enfance a été indemnisée. Le canton de Thurgovie verse 18'000 francs à une retraitée pour la disparition de son compte d'épargne.

Cas unique pour l'instant en Suisse, une sexagénaire placée de force dans les années 1940 et 1950 a été indemnisée par le canton de Thurgovie. Un tuteur avait géré son carnet d'épargne dans les années 1940 et 1950 et celui-ci avait disparu, a indiqué mardi l'archiviste cantonal André Salathé, confirmant une information du "Blick".

Une quarantaine d'anciens enfants thurgoviens placés de force ont pour l'instant demandé à consulter les documents les concernant. Seule la demande de cette retraitée de 67 ans a abouti à la découverte d'un carnet d'épargne disparu.

15'000 francs de plus avec les intérêts

La sexagénaire a passé son enfance dans une famille d'accueil. Placée sous tutelle, elle a été forcée à travailler sans rémunération.

Son père biologique versait 40 francs par mois sur son compte d'épargne. Au final, 3525 francs s'y trouvaient en 1953, selon le dernier décompte recensé. On ignore où est passé cette somme qui atteint désormais 18'000 francs avec les intérêts.

Un demi-million d'enfants concernés en Suisse

Au 19e et au 20e siècles, un demi-million d'enfants ont été placés de force et exploités en Suisse. La plupart d'entre eux travaillaient dans des exploitations agricoles sans rémunération. Un projet de remboursement existe aussi au niveau fédéral. Pour le Conseil fédéral, les enfants placés de force doivent obtenir une réparation financière et le gouvernement propose de leur verser 250 à 300 millions de francs. Berne estime que 12'000 à 15'000 personnes sont concernées. Le peuple aura le dernier mot vu qu'une initiative a été déposée.

(Source: RTS Info 1ère, régions, 17 février 2015 / ats/boi)

 

Vous trouvez plus d'informations sur ce thème sur le site « réparation / Wiedergutmachung »